Votre chien est-il capable de contrôler ses pulsions? Voici quelques conseils futés pour les chiens

On sonne à la porte et votre chien devient subitement hors de contrôle : il jappe, il saute, il est surexcité. Dans une autre situation, vous vous promenez avec votre chien quand subitement un autre maître et son chien surgissent au coin de la rue. Votre chien s’emporte, il jappe ou même hurle et tente de se défaire de sa laisse; vous n’êtes plus en contrôle. Ces histoires vous rappellent votre chien? Ces « problèmes » de comportement peuvent être étroitement liés à un manque d’auto-contrôle, c’est-à-dire à la maîtrise de soi, chez votre chien.



À quoi se résume l’auto-contrôle chez le chien?

Chez l’humain, l’auto-contrôle repose sur ses capacités à réguler ses pulsions, à jongler avec des objectifs simultanés et à maintenir son attention sur une tâche. Par exemple, vous aimeriez perdre du poids, mais vous auriez également très envie de dévorer le reste du gâteau au chocolat qui se trouve dans le frigidaire. Ou encore, vous aimeriez économiser, mais vous devez constamment vous retenir d’acheter cette superbe paire de souliers que vous avez en tête. Chez le chien, même si la nature de ses pulsions sont différentes de celles de l’humain, il a été démontré qu’il peut faire preuve d’auto-contrôle et également d’impulsivité (1,2). Un manque d’auto-contrôle, menant à l’impulsivité, se traduit par de l’agression, des jappements excessifs, de l’incapacité à faire des apprentissages et à résoudre un problème3. Par exemple, pour obtenir une balle coincée sous le divan, un chien va normalement gémir, aboyer, mordiller, gratter, etc... Toutefois, s’il n’obtient pas ce qu’il veut suite à ces comportements, un chien en manque d’auto-contrôle peut rapidement changer de comportement et devenir ingérable, prêt à démolir le divan pour obtenir sa balle. Un autre exemple de manque d’auto-contrôle chez le chien peut être observé quand, incapable d’atteindre ses compagnons canins pour jouer avec eux, car restreint par sa laisse, celui-ci se frustre et réagit fortement. D’où l’importance d’apprendre à votre chien à bien se comporter, à être poli et à s’auto-contrôler dans différentes situations, voire en tout temps.



Un peu de science !

Pourquoi mon chien « vire fou » dès qu’il voit un écureuil, mais pas le chien du voisin? Les explications possibles sont nombreuses, mais l’impulsivité et l’auto-contrôle y sont immanquablement pour quelque chose. S’auto-contrôler demande un effort élevé tant sur le plan énergétique que mental. Il suffit de penser à un enfant qui, lorsque fatigué et affamé, ne cesse de pleurer. Le même phénomène se produirait donc chez les chiens (4). Après avoir réalisé une tâche de contrôle, par exemple « assis-reste » face à un autre chien pendant plusieurs minutes, les chiens-sujets présentaient des signes de fatigue et se sont révélés également être plus prompts et plus enclins à l’agressivité par la suite face à cet autre chien. L’impulsivité tant chez l’homme que chez le chien est inhibée et contrôlée par le cerveau, et exige un grand effort en énergie, variable d’un individu à l’autre (3). Toutefois, il est possible d’entraîner notre cerveau, tout comme celui de nos chiens, à réagir de manière moins impulsive et à mieux se contrôler. En effet, différentes études ont montré que le fait de recevoir une récompense significative suite à une tâche exigeant de l’auto-contrôle sur une période de temps prolongée, provoquerait un regain de motivation suffisant chez le sujet pour l’amener à effectuer une autre tâche. Alors pourquoi cela ne pourrait-il pas être le cas chez le chien?



Voici quelques exercices pour entraîner l’auto-contrôle de votre chien :

Les maîtres de chiens font trop souvent l’erreur de répondre rapidement à une sollicitation de la part de leur chien. Par exemple, si votre chiot gémit ou trépigne pour sortir, vous vous précipiterez pour lui ouvrir la porte afin d’éviter qu’il fasse ses besoins dans la maison. Si vous persistez à réagir ainsi, votre chiot apprendra rapidement qu’il doit soit trépigner ou gémir pour sortir à l’extérieur; il n’apprendra pas qu’il doit demeurer calme avant de pouvoir sortir. Au lieu de vous précipitez pour lui ouvrir la porte, prenez quelques secondes et demandez-lui de s’asseoir avant de lui ouvrir la porte.

Ce simple exemple montre qu’il est possible et facile d’apprendre à votre chien à se contrôler graduellement à l’aide de petites actions du quotidien:


- Attendez que votre chien soit calme, peut-être même assis, avant de lui donner sa portion de nourriture. S’il jappe, saute ou gémit, déposez la nourriture sur le comptoir et attendez quelques secondes avant de la lui présenter à nouveau.


- Si votre chiot jappe ou vous mordille les pieds afin d’obtenir votre attention, ne lui accordez pas votre attention à ce moment! S’il le faut, vous pouvez même changer de pièce et vous enfermez dans une autre pièce quelques secondes de manière à ce qu’il ne puisse vous atteindre. Apprenez-lui plutôt à avoir votre attention lorsqu’il est calme à vos côtés; par exemple, s’il vient vous porter une balle et attend patiemment que vous la preniez.


- Avant de partir en promenade avec votre chien, celui-ci peut rapidement s’exciter, être incapable de tenir en place quand vous essayez de lui mettre sa laisse et même vous pousser pour sortir en premier dès que la porte s’ouvre. Accepteriez-vous que votre fils pousse sa sœur pour passer la porte en premier? Certainement pas. Alors pourquoi accepteriez-vous que votre chien agisse ainsi? Demandez-lui plutôt de s’asseoir le temps de lui mettre la laisse. N’hésitez pas à le récompenser avant et après lui avoir mis la laisse, afin de l’encourager à vouloir répéter cette expérience. Lorsque vous ouvrez la porte, demandez-lui de demeurer assis et de rester. S’il s’élance vers la porte sans votre accord, refermez-la rapidement. Répétez l’exercice autant de fois que nécessaire, jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il doit demeurer assis et calme et attendre votre « OK » avant de pouvoir traverser la porte et aller marcher.


La vitesse d'apprentissage varie d'un chien à l'autre - tout dépend évidemment du "contrôle" qu'il exerce. L'important c'est d'être patient et de répéter souvent l'exercice. Voyez ici une petite vidéo explicative réalisée avec mon ami Bailey et Alice la participante par défault qui attend patiemment mais difficilement son tour ;) :



- Dès que vous donnez une récompense à votre chien, il agit comme un crocodile et vous mordille frénétiquement les doigts : « Aie! ». Même s’il mordille, vous lui avez donné la dite récompense et donc, vous renforcer le comportement désagréable malgré vous. Il agira donc probablement de la même manière la prochaine fois. Pourquoi ne pas le faire patienter? Une poignée de récompenses en main, fermez votre poing et présentez-lui. Il tentera probablement par tous les moyens d’obtenir celles-ci : mordillement, léchage, gémissement, etc. Attendez qu’il se calme et que sa tête s’éloigne de votre poing. Dès qu’il le fait, félicitez-le, puis récompensez-le de votre autre main. Augmentez graduellement le temps d’attente devant votre poing fermé avant de recevoir la récompense. Pour pousser l’exercice un peu plus loin et lui permettre de développer son auto-contrôle davantage, dès que sa tête s’éloigne de votre main, ouvrez-la et de votre autre main, allez y chercher une gâterie pour la lui donner. Si votre chien tente d’aller chercher lui aussi ce qui se trouve dans votre main ouverte, refermez-la aussitôt! Répétez l’exercice jusqu’à ce que votre chien se contrôle et patiente pour recevoir sa récompense.


La vitesse d'apprentissage varie d'un chien à l'autre - tout dépend évidemment du "contrôle" qu'il exerce. L'important c'est d'être patient et de répéter souvent l'exercice, soit jusqu'à ce que votre chien atteigne le contrôle désiré. Voyez ici une petite vidéo explicative réalisée avec mon ami Bailey :


Voyez ici une vidéo très bien expliquée de Donna Hill, entraîneur canin et fondatrice de "Service Dog training Institute", avec un chien abandonné du à son manque d'auto-contrôle et de socialisation avec les étrangers. Cette vidéo vous démontre étape par étape ce qui est expliqué plus haut et plus encore !

- Votre chien tente toujours d’attraper ce qui se trouve sur votre table à café ou votre comptoir de cuisine? Montrez à votre chien que vous y déposez quelques récompenses et ayez également des récompenses sur vous, de préférence les préférées de votre chien. S’il tente d’aller chercher ce qui se trouve sur le comptoir, bloquez-lui l’accès à l’aide de votre main. Si au contraire il demeure calme, les quatre pattes au sol, récompensez-le en lui donnant les délicieuses récompenses que vous avez sur vous (ne lui donnez pas celles sur le comptoir). En répétant cet exercice, votre chien devinera rapidement qu’il est plus avantageux pour lui de demeurer les quatre pattes au sol que de sauter sur le comptoir, puisqu’il reçoit ainsi de meilleures récompenses. Entre les exercices, il est préférable d’éviter de laisser des aliments appétissants sur le comptoir.


Pour toutes questions, contactez-nous sans hésiter !



Véronique Chantal

M.Sc. comportement animal


(1,4) H.T. Miller, K.F. Pattison, C.N. DeWall, R. Rayburn-Reeves and T.R. Zentall (2010). Self-Control without a “Self”?: Common Self-Control Processes in Humans and Dogs. Psychological Science, Vol. 21, No. 4, pages 534–538; April 2010.


(2) H.F. Wright, D.S. Mills, P.M. Pollux (2012). Behavioural and physiological correlates of impulsivity in the domestic dog (Canis familiaris). Physiol Behav.1;105(3):676-82.


(3) S. Coren (2014). Self-Control in Dogs Is a Limited Resource. Psychology of today magazine



Suivez le chieN futé!
  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
articles RÉCENTS