Comment bien partir avec son chiot? Éviter les erreurs de débutant !

Comment bien partir avec son chiot?


La propreté et l’habituation à la cage sont 2 points importants sur lesquels les gens se posent des questions à l’arrivée de leur chiot à la maison. Voici quelques conseils :


Comment faire pour avoir un chien propre, en peu de temps?

Le mieux est de pouvoir passer 1 à 2 semaines complètes « de vacances » avec votre chiot. Une semaine suffise généralement l’été pour rendre un animal propre, alors qu’en hiver lorsqu’il fait froid, 2 semaines ou plus peuvent être nécessaires. Toutefois, n’oubliez pas que des accidents sont possibles et tout à fait normaux jusqu’à l’âge de 6 mois au moins! Si cela vous est possible, au cours des premières semaines je conseille de garder à vue le chiot en l’attachant à vous à l’aide d’une laisse et d’un mousqueton par exemple. Ainsi dès qu’il démontre des signes d’avertissements qu’il doit aller à la toilette, telle que tourner en rond, piétiner le sol et prendre une position à demi-assise, vous pouvez le sortir rapidement. Si vous le voyez trop tard et qu’il est déjà en train de se soulager, soulever le chiot du sol devrait avoir pour effet d’arrêter le dégât. Une fois à l’extérieur, conduisez-le à l’endroit où vous désirez qu’il se soulage, déposez-le au sol et dites votre commandement (toilette, pipi, etc.). Une fois les besoins soulagés, récompensez votre chien avec une attitude joyeuse (Yes ! Youpi ! Bravo ! Hallelujah !).


Habituellement un chiot aura besoin d’uriner à son réveil, après son repas et lors d’activité physique soutenue. Suite à un repas, une première selle survient généralement dans les 15 à 20 minutes qui suivent et une seconde quelques heures plus tard (chiots de 2 mois : 2 heures; 3 mois : 3 heures; … , 6 mois 6 à 8 heures après le repas). Évidemment, tous les chiots ne suivent pas à la perfection cette plage horaire. Trouver la plage d’évacuation des selles de votre chien vous aidera à mieux encadrer votre animal dans son apprentissage à la propreté (parole d’un scout vétérinaire comportementaliste!)[i].


Éventuellement vous pourrez apprendre à votre chiot à vous donner un signal pour demander la porte (s’asseoir devant la porte, japper, faire retentir une sonnette, etc.). Je vous conseille toutefois d’éviter les jappements comme signaux, car ensuite il jappera probablement pour autre chose. Vous devriez plutôt mettre une sonnette à côté de la porte (du style celle que l’on met sur un comptoir d’accueil) et apprendre à votre chien à la faire retentir pour que vous veniez lui ouvrir la porte.



La cage :

La cage est un excellent outil pour la propreté du chiot, surtout si vous n’êtes pas entièrement disponible pour l’éducation de celui-ci la 1re et 2e semaine de son arrivée. La dimension devrait permettre au chien de s’assoir et de se coucher à l’aise, sans plus. Ainsi, un chien qui se soulage dans sa cage vivra une période d’inconfort en attendant votre retour. Un chien préfère généralement ne pas souiller son endroit douillet, cet évènement l’aidera donc dans son apprentissage à se retenir. Attention! Ce ne sont pas tous les chiens qui n’aiment pas se retrouver souillé (eh oui…!).


Il est parfois difficile pour les chiens d’accepter leur cage. L’environnement en dehors de la cage est tellement plus intéressant! Il faut donc rendre l’expérience de la cage positive. Amusez-vous avec votre chien, laissez-le entrer de lui-même dans la cage et récompensez-le une fois à l’intérieur. Une fois habitué, il vous sera toujours possible de contrôler l’accès aux jouets et aux gâteries à votre chien, par exemple, ceux qu’il préfère pourraient être donnés uniquement dans la cage. L’utilisation d’un Kong peut être idéale dans ce cas. Le Kong peut être très alléchant pour certains chiens, surtout lorsque rempli de beurre d’arachide. De plus, le Kong stimule mentalement votre chien. Puisque 15 minutes de stimulation mentales valent 1 heure de stimulation physique, c’est excellent si votre chien doit y rester de longues heures seul.


Je vous conseille d’ignorer les pleurs de votre chien en cage. Si vous le sortez au moment où il pleure, celui-ci apprendra que pleurer lui permet de sortir de sa cage. Récompensez-le plutôt en ouvrant la porte, lorsque celui-ci est calme et a une attitude positive.



L'instinct de suivre :

Les chiots suivent leur mère en bas âge pour pouvoir obtenir leur lait. Les chiots développent donc ce que l’on appelle « un instinct de suivre », chose que l’on ne veut surtout pas punir et dont on veut profiter. Vous aimeriez que votre chien reste près de vous et vous suive sans le demander plus tard? Alors, profitez-en! Rendez l’expérience de vous suivre positive en laissant tomber de la nourriture derrière vous lorsqu’il le fait par exemple. Il faut évidemment répéter l’expérience plus d’une fois pour que cela fonctionne. Le chien apprend ainsi que de rester proche de l’humain, lui donne des récompenses (Humain = saucisseeee, miam!). Vous pouvez aussi lui apprendre la marche au pied de cette façon : si le chiot se promène à vos côtés, récompensez-le en laissant tomber des gâteries au sol.




Véronique Chantal

M.Sc. Spécialiste en comportement animal

Centre Éducatif Le Chien Futé

[i] http://cyno.net/CynoDo_2008.pdf

Suivez le chieN futé!
  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
articles RÉCENTS
Archives
Recherche
Véronique Chantal, M.Sc.
Spécialiste en comportement animal

Tel: 514 830-1316       info@centreducatifchienfute.com 

Montréal, Rive-Nord (Repentigny, Terrebonne, Mascouche) et Rive-Sud (Longueuil, Boucherville, etc.)

  • White LinkedIn Icon
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

© Copyright 2014 Centre Éducatif Le Chien Futé. Tout droit réservé 

  • Black LinkedIn Icon
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon